Gainax.fr
Toppage du mois
This Ugly and Beautiful WorldThis Ugly and Beautiful World
Illustration : Shōji SEAKI (佐伯昭志)

Recherches

 


Sites Communautaires




Un nouvel artbook dédié à la saga Princess Maker !


Auteur : Otaking | Date : 15/06/2017

Le 1er juin dernier, l’éditeur japonais Ichijinsha mettait en vente un artbook consacré à la saga Princess Maker. Pour la première fois, les heureux acquéreurs de cet imposant ouvrage pourront se délecter des nombreuses illustrations créées pour les jeux vidéo. Toutefois, certains volets ne sont pas présents car seuls les travaux de Takami AKAI (赤井孝美). Vendu 3 800 yens (environ 30 €), Princess Maker Art Works (プリンセスメーカー 赤井孝美画集) se présente au format A4 et se compose de 210 pages couleurs incluant notamment une interview exclusive du créateur de la licence et actuel responsable de la société Yonago Gainax. Même s’il s’agit d’une sortie un peu tardive – puisque les vingt-cinq ans de la sortie du premier opus de Princess Maker ont été fêtés en 2016 – cela reste un très bel objet pour tous les fans de la saga.


Créé en 1991 par Takami AKAI (赤井孝美) et développé au sein du studio Gainax, Princess Maker est une série de jeux de type Raising Sim. Disponible sur diverses plateformes, Princesse Maker met en scène une jeune fille dont le joueur devra gérer l’éducation pour en faire une princesse. Le jeu débute alors que la jeune orpheline (selon les opus) est déjà âgée d’une dizaine d’années. Son tuteur virtuel doit alors planifier toutes ses journées (études, travail, loisirs…) jusqu’à ses dix-huit ans. Selon les choix opérés, elle deviendra alors institutrice, artiste, aventurière ou bien encore princesse ! Si le Gameplay est plutôt limité, chaque volume offre donc de nombreuses et différentes fins aux joueurs rallongeant aisément la durée de jeu qui n’excède que très rarement les dix heures.

À ce jour, la série compte cinq volets principaux, dont le plus populaire Princess Maker 2 fut édité la première fois en 1993 et fut le seul à bénéficier d’une version traduite en anglais. Excepté le quatrième opus, dont le character design fut confié à Naoto TENHIRO (天広直人), la saga profite du trait reconnaissable de Takami AKAI ayant notamment œuvré sur les courts-métrages Daicon III et Daicon IV. De son propre aveu, c’est suite à une gestion compliquée que Princess Maker 4 fut intégralement développé par la société CyberFront.

Reviews
Retour en haut