Gainax.fr
Toppage du mois
Magica Wars Magica Wars
Illustration : Manami MINAKATA (南方麻奈美)

Recherches

 


Sites Communautaires




Uru in Blue : Premières révélations !


Auteur : Otaking | Date : 06/06/2015

Présent chaque année au festival Fanimecon (USA) depuis 1997, Hiroyuki YAMAGA (山賀博之) –président et réalisateur du studio Gainax – avait été absent en 2011 suite aux terribles évènements qui ont frappé le Japon. Cette année, l'invité d'honneur s’est déplacé seul mais avec des informations et des documents aussi inédits qu’attendus par les fans.

C’est lors d’une conférence publique suivie d’une session de questions-réponses qu’Hiroyuki YAMAGA a dévoilé les premières ébauches de deux œuvres à venir : Akubi o Suru ni wa Wake ga Aru (détaillée dans une de nos précédentes news) et Uru in Blue. Ce dernier, toujours présenté comme une séquelle au premier film produit par le studio, The Wings of Honnêamise, a fortement évolué depuis 1992. Travaillant en binôme avec Yoshiyuki SADAMOTO (貞本義行), le réalisateur s’est appuyé sur des croquis préparatoires pour exposer et détailler l’ambiance du film ainsi que les caractéristiques du héros.

Tout comme dans The Wings of Honnêamise, le spectateur sera plongé dans un univers uchronique, à la fois proche et différent du nôtre. Par ailleurs, l’action se situera bien un demi-siècle après. Originaire d’une ville dans le désert, le héros issu d’un milieu défavorisé – il a été entièrement repensé pour correspondre au canon du character design actuel – issu d’un milieu défavorisé, a été élevé dans le but devenir un chevalier.  Hiroyuki YAMAGA fait  le parallèle avec son probable adversaire issu de la noblesse.

Armé d’une épée récupéré suite à un combat victorieux à l’âge de quatorze ans, le héros comme la plupart de protagonistes de cette histoire, sera également affublé d’un uniforme s’éloignant volontairement de ceux des pilotes d’avion de chasse.  Car si les duels sont monnaie courante dans cet univers, ils peuvent prendre différentes formes : affrontements à l’épée, aux poings ou encore à l’aide d’engins volants ! C’est ainsi que notre héros débarque dans une grande ville inconnue et y fait la connaissance d’une femme qui ne va pas le laisser indifférent. Il y a donc fort à parier qu’un triangle amoureux puisse voir le jour.

Hiroyuki YAMAGA précise également les différences de traitements envisagées pour ce film de par le temps passé à son élaboration. En plus de l’évolution technique en animation 3DCGI, il est plus aisé à présent, selon lui, de retranscrire les agissements et les pensées d’un trentenaire une fois le cap des trente ans passé. Quant au financement du projet, les démarches traditionnelles ont déjà débuté et une partie devrait être assurée par des sociétés de la République de Singapour.

Mis en lumière en 1992, Uru in Blue avait en fait germé dans la tête du jeune réalisateur juste après la production du long-métrage The Wings of Honnêamise. Il révèle qu’à l’époque il s’était lancé dans l’écriture de sept romans qui furent non commercialisés car inachevés au bout du troisième tome. Il  précise toutefois sa volonté d’en écrire d’autres afin de dévoiler les zones d’ombre de certains protagonistes du film une fois qu’il sera achevé.

Toujours dans l’attente de la diffusion du fameux pilote de six minutes, Hiroyuki YAMAGA a précisé qu’il était plus correct de l’intituler «Overture» et qu’il sera disponible d’ici moins d’un an.

Sources : Anigamers.com (EN)

Reviews
Retour en haut