Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4430
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

28 Avr 2011 09:41

Voici donc la suite de la scène précédente.

N.B. il n'y a pas eu de métissage dans ma fic. Tous les Tartessiens sont atlantes. Nemesis était un bébé humain trouvé par le père d'Elisis qu'on a fait passer pour le nouveau-né de son chancelier : Darionis La Algol. Hormis Elisis et ses parents, Darionis et son beau-père, Spicas La Eltamin, qui avait accouché feu sa femme, personne n'est au courant.

C'est le lendemain de la photo et de la présentation de Nadia aux Tartessiens. Darinemos et son épouse Noria surveillent les jeux de leur petit-fils près de la piscine tandis que Rayna baigne Nadia et qu'Elisis est parti se promener sur les collines qui entourent son royaume. Il est à peu près midi et Nemesis est introuvable. Se pourrait-il qu'il ait enfin décidé de s'accorder une vie ?

Darinemos est le narrateur de cette partie de l'histoire. Il a 62 ans et à peu près le même physique que son fils (brun aux yeux verts). Né le 6 août 1813, c'est un Lion ascendant Bélier (hommage privé). On comprend d'où Elisis a hérité son tempérament... "de feu" ^_^' !

Une heure passe…

Dans un demi-sommeil, j’entends un tic-tac étrange…

Une minuterie…

UNE EXPLOSION SANS PRECEDENT FAIT TREMBLER LE SOL !!!

Nous sommes jetés à terre et je protège ma femme qui crie d’effroi…

Une fumée âcre attaque mes poumons et une flamme jaillissante illumine mes yeux terrifiés…

L’aile droite du Palais… est EN FEU !!!

Rayna et Nadia y sont encore !!!

Seigneur…

Non !!!

A l’aide !!!

De l’eau !!!

Faites quelque chose !!!

A peine quinze minutes plus tard, j’entends Elisis crier du bas de la Citadelle. Je l’aperçois courir comme un dératé, les cheveux en bataille, la peur dans ses doux yeux verts. Comment a-t-il fait pour revenir du sommet de la colline si rapidement ? Il ne vole pas ! Mais, dit-on, l’amour donne des ailes. Je crois qu’il n’aura jamais couru aussi vite de toute sa vie. Le malheureux ! J’ai beau faire passer des dizaines de seaux d’eau, je n’ai guère d’espoirs. Que vais-je bien pouvoir lui annoncer de terrible ?

O Tartessos, si j’ai péché, prenez ma vie !

Des serviteurs bloquent le passage à Elisis. Je comprends bien leur dévouement, mais je comprends surtout la terreur de mon fils ! J’ordonne qu’ils le laissent passer. Trop ému pour penser, n'a-t-il pas la bonne idée de se ruer vers les appartements en feu ?! C’est au tour de Noria de crier. Je me lance à sa poursuite et découvre bientôt l’horreur…

Après avoir donné de violents coups de pied dans une porte rebelle, Elisis manque de mourir brûlé par le feu qui, contenu, sort enfin de la pièce. Il tousse et met une main devant sa bouche. Les flammes font de la chambre des enfants un brasier suffoquant qui rend presque impossible la respiration. Rayna gît inerte sur le sol. Elisis hurle, s’agenouille et la secoue pour la réveiller. Il panique franchement. Mais c’est trop tard. Il se met à pleurer, indifférent à la chaleur et au manque d’air ambiants. Il s’en voudra éternellement d’être sorti ce matin-là… et moi donc !

- Veuillez recevoir mes plus humbles et plus sincères condoléances, Sire…
- Qui êtes-vous ?

Un personnage étrange se tient devant Elisis, assis par terre. Une cagoule et une cape noires, un uniforme rouge sang, une épée au fourreau, une écharpe incrustée de décorations en travers de la poitrine, une paire de gants blancs avec un drôle de signe cousu dessus, un masque blanc au sourire triste et des yeux rouge sang peints, le même signe bizarre sur le front (en fait, le sceau des La Arwall mais avec quatre pointes formant une croix). Cet être mystérieux que le feu n’effraye pas est là, impassible, à contempler mon fils et feu sa femme qu’il serre contre lui.

- Un modeste sujet de Votre Majesté qui attend vos ordres.
- Je vous demande pardon ?
- Voudriez-vous que j’abrège les souffrances de votre épouse ? C’est inhumain de laisser un mourant agoniser de la sorte ! Finissons-en, qu’on avance un peu !
- AAAARGH !!! NGOOONDE !!! Rayna... Rayna, si tu m'aimes, réponds-moiiiii... Par pitiééé...
- Ngonde ait son âme… Me suivrez-vous, Sire ?
- C’est impossible ! Il t’a tuée ! Je ne peux y croire ! Relève-toi, je t'en supplie ! Je n’ai que toi dans ma vie ! Que vont devenir les enfants sans toi ?
- Ce que font les orphelins. Pressons, Sire, je tiens à votre vie !
- Arrière, vil meurtrier ! Je reste ici ! Et tant pis si j’en crève !
- J’ai supporté vos caprices assez longtemps, je crois ? Dépêchons, je vous prie ! Préférez-vous périr dans ces flammes, vous aussi ?
- Si ça peut m’éviter votre présence... Sans hésiter une seule seconde : je dis "oui" !
- Sa vie vous indiffère tant ?
- Mon fils ! Rendez-le-moi tout de suite ! C’est mon enfant !
- Ah ! Vous ne voulez plus mourir ? Bien ! Rejoignez-moi et je vous le rends pour le restant de vos jours ; refusez et jamais plus vous ne vous reverrez !
- Ce chantage est inepte : il est mon fils et moi je suis son père ! C’est avec moi qu’il doit être ! Vous n’avez pas le droit de me l’arracher !
- Le conquérant a droit de vie ou de mort sur les captifs. Je répète : rejoignez-moi et je vous le rends immédiatement… Vous avez ma parole !
- Je suis là, que vous faut-il de plus ?
- Pas vous approcher, Sire ! Je vous en sais parfaitement capable et, du reste, ça me réjouit grandement ! Non : adhérer à ma cause glorieuse !
- Qui est ?
- La fondation d’un Empire Atlante comme il en fut un il y a douze mille cinquante ans ! Je vous offre le Monde ! Je refais du Roi le seigneur et maître de ces stupides humains ! Ensemble, restaurons le royaume des Ancêtres qui dominaient la Terre entière !
- Vous êtes dérangé !
- Patriote, Sire, ce n’est pas tout à fait la même chose. Néanmoins, oui : je suis « fou » de mon pays et suis prêt à n’importe quel sacrifice pour sa survie.
- J’ai pu m’en rendre compte. Or n’est-ce pas au nom du Trône que vous prétendez agir ? Ce n’est pas très malin de massacrer ceux qui le représentent !
- Sire, le représentant unique et officiel du Trône depuis 12 044, c’est vous sans vouloir vous brusquer. C’est vous qui faites de votre femme et de vos enfants des membres de la Famille Royale. Votre épouse l’était par le mariage, vos enfants le sont par la naissance. Et vous-mêmes l’êtes parce que vous êtes né de votre père.
- Quel raisonnement élitiste et suffisant ! Ce n’en sont pas moins des personnes qui ont le droit à une vie saine et décente !
- Votre Majesté, comprenez-moi bien : à mes yeux, vous êtes le seul qui m’importiez. Je me contrefiche des femmes et des enfants de votre famille. Seuls les hommes, rois ou princes, m’intéressent. Je laisse les autres vivre par amour pour vous.
- Et c'est pourquoi ma femme baigne dans son sang sans doute ?!
- Elle n’était vraiment plus indispensable. Elle vous a donné un héritier et une fille inutile (puisque la loi salique est en vigueur, Dieux merci !). On n’avait plus besoin d’elle, vous êtes d’accord ? Vous pourrez toujours vous remarier, mais c’est plutôt mal vu pour le Roi. Oh, le veuvage vous sied à merveille ! Vous n’avez jamais été si beau !
- Je vous demande pardon ?
- Le compliment semble vous toucher, magnifique ! En attendant mieux, vous décidez-vous à venir ?
- Non !
- Très bien. Vous avez trois jours pour changer d’avis, celui-ci inclus. A chaque refus, quelqu’un que vous aimez mourra. Y compris les innocents.
- Non ! Attendez ! Rendez-moi mon fils ! Il EST innocent !
- Purement innocent et c’est ça qui me plaît : bye, bye, Vinie chéri !
- ASSASSIN ! VOUS N'AVEZ PAS LE DROIIIIIT !!!
Dernière édition par Nemesis La Algol le 28 Avr 2011 11:39, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
Code G²
Messages : 2730
Inscription : 18 Avr 2007 17:45
Genre : Masculin

Re: DIVERS : Créations des Membres

28 Avr 2011 09:54


Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4430
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

28 Avr 2011 11:08

C'est difficile à exprimer. C'est l'ambiance "malsaine" de la situation. La façon dont ils s'affrontent. Je ne saurais en dire plus. C'est probablement dû à ma sensibilité. Je me rappelle avoir été estomaquée car je ne m'y attendais pas du tout. C'était tellement surprenant venant de Gargoyle que je voyais alors comme très pro, insensible, limite sadique et élitiste : "Heu, qu'est-ce qu'il nous fait là, Argon ? Il veut se le faire ou quoi ?! Ils ont pas peur de mettre ça dans un DA ! Ben ça expliquerait des choses si c'est le cas !" Puis lorsqu'il découvre qu'il est humain : "Ah OK ! Il a été adopté (le savait-il ?) ?! C'est pour ça qu'il était si acharné à être l'Atlante modèle ! C'est vraiment dégueulasse qu'on lui ait rien dit ! Il a gâché sa vie pour rien !" Je précise que je me suis fait ces réflexions lors de ma première vision dudit épisode (en VF).

Sinon, tout à fait d'accord avec ta vision d'un Gargoyle "à cheval sur le protocole et la Constitution". Son dédain pour Nadia semble confirmer qu'il s'agisse d'une monarchie appliquant de préférence la loi salique (Nadia ne devient héritière qu'à la mort de Neo). De plus, il ne semble guère aimer les filles. Toutefois, je continue de penser que, pour des gens comme Gargoyle et Nemo, la formation et l'éducation les ont façonnées considérablement. Nemo avait une nature plus extravertie, c'est sans doute vrai. Mais j'ai quand même l'impression qu'il subissait moins de pression (peut-être parce qu'il régnait sans gouverner ?). Ou Gargoyle était-il plus maniaque et ne se permettait aucun écart et aurait voulu que tout le monde l'imite ? Voilà pourquoi l'agitation du Roi le déconcerte, même s'il connaît le caractère démonstratif de son copain. Du genre : "Mais tu as quel âge ? On ne se conduit plus comme ça ! Un roi, qui plus est ? Et ton rang ?"

Gargoyle agit pour l'Atlantide et est prêt à tous les sacrifices pour elle, mais je pense qu'il voyait en Nemo un bon roi. Si ce n'avait été le cas, il l'aurait vraiment tué. Or on sent qu'il essaye de le rallier envers et contre tout. Il ne se bat contre lui que parce que Nemo lui barre la route, mais il préférerait qu'il le rejoigne. Ils s'affrontent, mais n'en sont pas heureux. Nemo contemple ses hologrammes avec tristesse et Gargoyle veut masquer toute sensibilité, apparaître "inhumain". D'accord avec ton analyse (quand on est roi, on a des devoirs). Nemo était plus homme que roi et n'était pas prêt à sacrifier son bonheur pour son travail. C'est encore une différence fondamentale d'avec Gargoyle. Mais Gargoyle avait-il une vie d'homme => le problème du "sacrifice" s'est-il posé ? Quand on n'a personne pour qui vivre, c'est plus facile de se jeter dans le travail. Gargoyle avait-il choisi sa vie ou lui a-t-on "imposée" ? De même que je ne suis pas certaine qu'il aurait pu retirer sur Nemo dans l'épisode 39. Il fait ça pour le torturer, pour lui donner une mort ironique ("Alors, ça fait quoi de mourir de la main de ses enfants ?") parce qu'il connaît le fort sentiment filial de Nemo envers les siens. Il sait où le blesser. Nemo meurt d'avoir eu trop de coeur (ce que lui reproche Gargoyle au fond même s'il l'aime sans doute humainement pour cette raison). De cette façon, il se lave les mains en utilisant les princes pour faire la sale besogne (genre : "Je ne peux pas tuer un roi. Seuls ses proches peuvent le faire puisqu'ils sont ses égaux."). De toute façon, Gargoyle ne voit pas Neo et Nadia comme des personnes. Ce sont des interrupteurs de Pierres. A la limite, il aime en Nadia le souvenir de son père. Il était prêt à la tuer dans l'épisode 8, puisqu'il avait déjà Neo qui, à ses yeux, est le vrai héritier. Ce ne sont que des otages, des objets de torture contre leur père. Quand aux données qui ne permettent de valider une éventuelle homosexualité de Gargoyle, on n'en a si peu que rien ne permet d'affirmer ou d'infirmer. Encore une fois, c'est une affaire d'interprétation du spectateur. Dans l'absolu, ça ne perturberait pas l'argument central de l'histoire, pourquoi Nemo et Gargoyle sont en conflit. Je trouve que ça aurait apporté un plus. Je le redis, c'est MA vision du truc. Je ne détiens pas LA vérité ^^ ...

Dans mon post précédent, j'ai essayé de montrer la vision qu'a Gargoyle de la Reine et des Princes. Outre le fait qu'il se soit débarrassé de sa rivale amoureuse, il la jugeait inutile puisqu'ayant enfanté un héritier mâle. En privant Elisis de ses repères, notamment affectifs (ou comment le perturber au-delà du possible), il espère pouvoir le manipuler et l'amener à rejoindre sa cause dont il profiterait aussi ("Je te fais du mal, mais c'est pour ton bien !").

N.B. Gargoyle a caché une bombe près de la chambre d'Elisis, mais pris soin qu'il soit absent pour ne pas le toucher. Rayna meurt d'asphyxie, mais Gargoyle juge bon de s'assurer de sa mort en lui tirant une balle dans le dos alors qu'elle gît dans les bras maculés de sang de son mari épouvanté. Plus tard, il prend Vinasis dans ses bras et l'emmène au loin tandis que des soldats empêchent Elisis de le suivre (le pauvre garçon ne doit la vie qu'à des gardes fidèles qui reçoivent les balles à sa place). Je le dis parce que ce n'était pas évident.

Arg!
Messages : 26
Inscription : 28 Fév 2011 20:49
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

30 Avr 2011 19:39

Encore une question débile mais la femme de Nemo n'est pas censée mourir avec l'explosion de la tour de Babel?

Le récit est intéressant, j'aurais aimé que ce passage soit plus développé dans la série également (de manière générale, la série aurait gagné en qualité si elle avait été plus sérieuse, si le public visé avait été plus âgé mais ce n'est que mon avis).

pour revenir à l'histoire du langage familier, c'est plus par rapport à l'époque où se passe la série et à leur rang que je disais ça

Avatar de l’utilisateur
Code G²
Messages : 2730
Inscription : 18 Avr 2007 17:45
Genre : Masculin

Re: DIVERS : Créations des Membres

01 Mai 2011 10:13

Dernière édition par Code G² le 02 Mai 2011 11:46, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4430
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

01 Mai 2011 22:15

Dernière édition par Nemesis La Algol le 02 Mai 2011 08:04, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4430
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

01 Mai 2011 22:34


Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4430
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

02 Mai 2011 09:40

N.B. J'attends de poster la scène en entier plutôt que de le faire par morceaux :-?
Dernière édition par Nemesis La Algol le 03 Mai 2011 10:02, édité 1 fois.

Arg!
Messages : 26
Inscription : 28 Fév 2011 20:49
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

02 Mai 2011 19:01


Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4430
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

03 Mai 2011 08:36

Justement, d'aucuns trouveraient mon pitch à peine plus relevé que ce que tu me décris !

J'estime que, dans la série, ce n'est pas larmoyant à outrance. Il y a des moments difficiles où les pleurs sont légitimes (enterrement des époux Carlsberg, berceuse de la Reine, mort de Fate, visite à Atlantis,...), mais ça ne tombe pas dans le morbide (la façon dont la mort est traitée par x personnages - Marie, Nadia, Electra, Neo, Gargoyle et enfin Nemo - est superbe).

Pour exprimer ce que j'ai ressenti à la vision de l'épisode 39, j'ai voulu qu'on comprenne les tergiversations de Nemesis, ses doutes, ses blessures qu'il cache admirablement et ce même face à son bien-aimé. A la limite, le genre de scène mélo que tu cites n'arrivera jamais lorsque Gargoyle est accompagné. Il se torturera tout seul dans son coin. Pour convaincre Elisis, il doit être fort... pas le supplier.

Dans mon esprit, et par conséquent dans ma fic, les La Algol sont des gens minutieux et très durs envers eux-mêmes qui ne s'autorisent pas la pitié d'autrui. De toute façon, personne ne les plaint et se réjouit plutôt de leurs malheurs. Pour plus de clarté, je vais exposer les changements ou ajouts opérés à la série nécessaires pour tout capter...

Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4430
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

04 Mai 2011 10:23

Dans ma fic, Nemesis est né en octobre 1839 (Scorpion). Ses cheveux mi-longs sont brun auburn, ses yeux vert émeraude. Fils nouveau-né d'un chef de tribu sauvagement assassiné, sa mère a à peine le temps de l'abandonner sur une étoffe locale sur les pourtours de Tartessos, dernier bastion atlante au monde, avant de subir un sort peu enviable. Elle meurt en paix, ayant aperçu le maître du "royaume-argent" emporter son enfant. Ce jeune homme de 26 ans, époux et roi depuis août, rêve d'être père et les fausses-couches de sa femme leur font beaucoup de mal. Mais ne pouvant adopter, il finit par ordonner à son premier ministre de faire passer le nourrisson pour sien au grand dam de ce dernier qui vient de perdre femme et enfant en couches. Lié par un serment sacré et le sens du devoir, il obtempère mais ne lui pardonnera jamais. Rejetant de tout son être sa "paternité", il impose à Nemesis une distance que le protocole autorise. Vers l'âge de 21 ans, Nemesis apprend la vérité sur sa naissance et en éprouve une honte incommensurable. L'affection du Roi, de son fils qu'il aime désespérément et de ce qu'il considère comme son pays le font rester et taire cet état de fait. Malheureusement, l'objet de son obsession convole et procrée, s'éloignant toujours plus de lui. Sa bienveillance envers l'Humanité les sépare irrémédiablement. Décidé à le sauver "de lui-même" ainsi que sa patrie en danger, Nemesis le trahit à contre-coeur et écarte toute personne qui se dresse entre sa "proie" et lui. Sous le masque de Gargoyle, il emploie des moyens auxquels sa morale répugnait jusqu'alors pour arriver à ses fins, quitte à faire le mal pour faire le bien.

Dans ma fic, Elisis est né en juillet 1843 (Cancer). Ses cheveux sont châtain foncé et ses yeux vert profond. C'est l'enfant tant attendu de Darinemos III et de Noria La Arwall. Elevé pour ainsi dire avec son futur chancelier, Nemesis La Algol, il a également une affection prononcée pour son père, Darionis. Au courant des origines humaines de son ami, il n'y accorde aucune importance et aurait plutôt tendance à s'en réjouir. Enfant gâté parfois insupportable, il devient un père et un roi admirable que ces deux fonctions épanouissent au plus haut point. Irradiant d'amour et de bonté, il préconise une solution pacifique pour ramener l'Humanité, naguère création de son peuple, dans le droit chemin. Le désaccord avec son chancelier lui pèse beaucoup. Après une brève accalmie apportée, croit-il, par la naissance de sa fille, il est victime d'un putsch aussi soudain qu'odieux. Découvrir qu'une partie de ses sujets désapprouve ses choix et le punit pour sa "faiblesse" lui cause un grand chagrin, le faisant douter de ses capacités à régner. La perte de sa femme et de ses enfants, son renversement par les mutins neo-atlantes et les avances à peine voilées de leur chef, Gargoyle, le détruiront à petit feu jusqu'au coup de grâce que constitue la révélation de la trahison de Nemesis qui a, entre autres, manoeuvré pour le séduire.

Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4430
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: DIVERS : Créations des Membres

13 Mai 2011 08:34

Arg, où avais-tu lu ces fics sur Nadia svp ? Je n'en ai jamais trouvées des masses sur le net...

Revenir vers « Nadia - The Secret of Blue Water »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités